Le touriste d'aujourd'hui ne possède pas nécessairement d'appareil-photo.

Son smart-phone, véritable couteau suisse, en fait office avec son adjoint devenu indispensable: la perche rebaptisée selfie-stick.
2017 05 chine 050Selfie-made man

Et le touriste venu en Chine n'échappe pas à la règle: il est quasiment devenu un autodidacte de la photo, un vrai selfie-made man.

Qu'on en juge avec ses clichés volés par le blogueur au fil du périple:

2017 05 chine 286

2017 05 chine 558Le blogueur perchiste et signe

Sur la grande muraille, face aux soldats de terre ou dans les jardins du mandarin YU à Shangai, ils ont tous soigné leur autoportrait sans pour autant me tendre la perche.

Alors, je perchiste et signe: il n'est pas question, face à cette invasion de perches, de rester muet comme une carpe.

Comme disait la starlette Nabila: "Non, mais allo quoi?"